Il y a des jours où, entre l’état du monde et l’hiver qui semble ne jamais finir, on a besoin d’être réconforté par la nourriture (d'où l'expression, que j'adore, de "comfort food"). C’était le cas avant-hier soir et, en deux tours de main, j’ai fait les deux recettes suivantes qui ont le mérite d’être faciles et rapides à préparer et également, pour le plat, d’être végétarien et, pour le dessert, de ne contenir ni produit laitier, ni gluten.

La recette du dal indien est largement inspirée du livre « Cuisine dans le monde » de Sheila LUKINS, un livre qui appartient à ma belle-mère et que j’ai beaucoup de mal à lui rendre (please, don't tell !) 1/ parce qu’on ne le trouve plus, ni en français, ni en anglais et 2/ parce que c’est un petit bijou de variété culinaire internationale, extrêmement riche (pas moins de 450 recettes), bien organisé et à la présentation très attrayante. Vous pourrez toujours le consulter chez moi si vous êtes gentil(le) !

Livres_018

Dal de lentilles épicé

Pour 5 à 6 personnes en accompagnement d’un curry de poulet ou de viande, ou avec du riz, des légumes ou un raita de légumes
Pour 2 à 3 personnes en plat principal (je me contente souvent de simples crackers au son de blé en accompagnement)

200g de lentilles corail
3 c.s. d’huile
2 c.s. de gingembre frais pelé et émincé
2 gousses d’ail émincées
1 gros oignon émincé
2 c.s. de cumin
1 grosse pincée de girofle en poudre
1 pincée de curcuma en poudre
1 litre de bouillon de légumes
250 ml. de coulis de tomates (ou, en saison, 4 tomates bien mûres coupées en dés)
8 c.s. de persil plat haché
sel, poivre

* Rincer les lentilles dans une passoire.
* Faire chauffer l’huile dans une grande cocotte. Ajouter le gingembre, l’ail et l’oignon et faire blondir pendant 10 minutes en remuant fréquemment. Saupoudrer de cumin, de girofle et de curcuma et faire cuire encore 2 minutes en remuant bien.
* Jeter les lentilles en pluie dans la cocotte. Verser le bouillon et porter à ébullition à feu vif. Puis baisser le feu et laisser mijoter à découvert pendant 20 minutes, jusqu’à ce que les lentilles soient tendres sans s’écraser. Ecumer (je n’ai jamais compris à quoi ça servait et le fais donc peu ou pas : si quelqu’un veut bien m’éclairer là-dessus…) et remuer de temps en temps.
* Ajouter les tomates et le persil. Laisser cuire pendant encore 15 minutes en remuant bien de sorte que les lentilles soient très tendres et les parfums bien mélangés. Saler, poivrer et servir chaud ou à température ambiante. Se conserve couvert au réfrigérateur jusqu’à 3 jours.

Livres_014

Le gâteau de châtaignes aux pruneaux est également très largement inspiré, mais de Valérie Cupillard cette fois. Je vous donne le lien vers la recette originale, sachant que j’ai effectué quelques changements : j'ai remplacé la purée de châtaigne par de la crème de marron (Clément Faugier, en petits pots), ai ajouté du tofu soyeux (ce qui me restait après avoir fait la recette de la tarte végétale aux carottes et cumin trouvée dans « L’atelier bio » ) au lieu de la purée de noisettes et j’ai réduit les quantités de miel (et trouve le gâteau encore presque trop sucré !) et de pruneaux.

Comme Valérie Cupillard l’indique, ce gâteau, à la consistance de pudding, se savoure volontiers au petit déjeuner; il est aussi idéal pour un atelier pâtisserie avec des enfants ou quand on est pressé car il n’y a pas besoin de peser les ingrédients (sauf le tofu soyeux, dans ma recette). Vous pouvez l'accompagner de dessert soja vanille (en magasin bio), comme sur la photo, ou mieux, d'une crème anglaise vanillée au lait de riz.

Gâteau de châtaignes aux pruneaux

150g de tofu soyeux
200g de crème de marron (soit 2 petits pots Clément Faugier)
5 c.s. de miel liquide
6 c.s. de farine de châtaigne
4 œufs
5 pruneaux dénoyautés

* Préchauffer le four à 180-210°C (thermostat 6-7).
* Battre le tofu soyeux à l’aide d’un fouet dans un saladier. Ajouter la purée de châtaignes et le miel (le faire fondre doucement au bain-marie s’il n’est pas liquide) et mélanger vigoureusement.
* Incorporer la farine de châtaignes puis les œufs.
* Couper les pruneaux dénoyautés en morceaux puis les mélanger à la pâte.
* Verser la pâte dans un moule à manqué en verre bien huilé et placer au four pendant environ 35 minutes.
* Laisser refroidir pour couper les parts directement dans le plat.