Biowashball_010

Cette semaine, j’ai acheté une boule de lavage pour laver le linge.  Depuis des années, j’utilisais des noix de lavage, que je ne trouvais pas parfaitement efficaces et qui posent aussi un problème écologique vu le transport nécessaire pour les acheminer d’Inde et d’ailleurs (d'aucuns les accusent aussi d'être cause de déforestation mais je n'ai pas trouvé de preuves). J’étais donc revenue à la lessive (bio), sans grande conviction (leurs emballages génèrent des déchets, même s'ils sont recyclables). C’est au gré d’un passage dans un hypermarché (et d’un écran publicitaire...) que j’ai cédé à la tentation d’une boule de lavage appelée la Biowashball. Je tiens à préciser que cette boule de lavage est également vendue par l’intermédiaire de sites estampillés bio (Bien et Bio et Tout allant vert).

La Biowashball, si j'en crois la notice, permet de supprimer l’usage de détergent et d'assouplissant (supprimant ainsi les risques allergiques liés à leurs résidus). Elle est déclarée efficace pendant 3 ans, sur la base d’une lessive par jour pour 4 kilos de linge. Elle peut également être utilisée pour laver le linge à la main (il faut alors qu’elle trempe avec). Elle ne doit jamais être utilisée à plus de 50°C, une température de lavage qui ne devrait de toutes façons pas être nécessaire vu les résultats promis à des températures inférieures. Pour les taches tenaces, il est cependant recommandé d’utiliser un détachant au préalable. Pour donner une bonne odeur, il est aussi recommandé d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle au linge qui, avec la washball seule, n’en aura aucune.

Selon les publicités des vendeurs de la biowashball, cette boule de plastique, composée de céramiques naturelles émet des rayons infra-rouges. Ce sont ces infra-rouges « qui vont casser les combinaisons d'hydrogène de la molécule d'eau, afin d'augmenter le mouvement moléculaire. Cette action procure à l'eau une grande capacité de pénétration et augmente son pouvoir lavant. » La washball émettrait aussi des ions négatifs qui « affaiblissent l'adhérence des saletés sur les tissus pour qu'elles se détachent facilement sans utiliser de lessive ». Si j’en crois les détracteurs du produit, ces explications n’auraient aucun fondement scientifique. Les critiques de la boule de lavage font une distinction entre les boules de lavage (comme celle que j’ai - naïvement ? - achetée) et les balles de lavage qui permettraient également de réduire la quantité de lessive mais en battant le linge cette fois (selon un principe mécanique), comme les lavandières d’antan. L’effet des balles de lavage (que certains remplacent pas des balles de golf, encore plus économiques) ne serait pas pour autant avéré. 

Ce que j’ai constaté, moi, après plusieurs machines, c’est que le linge est propre sans ajout, en effet, d’aucun détergent. Pour les lessives très sales, je recommanderais d’ajouter un peu de détergent quand même (comme la pub le mentionne elle aussi parfois). J’ai aussi utilisé un détachant au préalable (mais je le faisais à chaque fois avant aussi). Je n’appellerai donc pas cette boule magique ou miracle, comme elle est présentée parfois, mais j’en suis plutôt satisfaite pour le moment. Est-ce une réelle amélioration dans ma vie sur le plan écologique ? A voir si je pourrai tenir 3 ans sans utiliser de lessive. Vu le prix de la washball (je l'ai payée 29 euros) et les critiques que j’ai lues, je ne peux pourtant pas vous la recommander sans réserves.

Comme je ne veux pas vous laisser avec un billet si peu constructif, j’en profite pour vous parler de (d’autres ?) solutions écologiques aux problèmes de lessive : le savon au fiel, que j’ai découvert récemment et qui est une parfaite alternative écologique aux détachants industriels (allergènes et parfois aussi cancérigènes) et le percarbonate de soude, un blanchissant écologique. Une dernière information, et pas des moindres : OUBLIEZ LA JAVEL, toxique pour la santé ET pour l’environnement. Pour en savoir plus, lisez le billet de Raffa à ce sujet.

Pour plus d’informations sur les produits écologiques à utiliser pour faire le ménage, je vous conseille le livret publié par Raffa, LA référence en la matière.

Pour vous aider à déchiffrer la liste des ingrédients présents dans vos cosmétiques et produits ménagers, cliquez ici.

Pour lire une expérience réussie de « lessive naturelle », cliquez .