Qffsv35ler0PimUTYpS9eYUHXdJ4oxnRbgyvL4YJO9uy8hPKzXb0uqOR3wLp

Comme mon teasing vous l’avait laissé entendre, l’île dont je vais vous parler est celle de Guernesey. J’y suis allée adolescente (il y a donc une vingtaine d’années...) en compagnie de ma maman et de mon cousin Sylvain. Mes deux souvenirs les plus mémorables, hormis la visite de Hauteville House, la maison d’exil de Victor Hugo, sont le vol turbulent dans le coucou qui nous a menés de Jersey à Guernesey et les crackers servis avec le fromage dans l’hôtel anglais où nous étions descendus. Pas intéressants, mes souvenirs ?!… Ca tombe bien car ce n’est pas ce qui m’amène ici.

D’aucune l’avait deviné, je veux vous parler de ma dernière lecture marquante, un livre qui a, paraît-il, fait beaucoup parler de lui dans la blogosphère et ailleurs (je me suis quant à moi bien gardée de lire les critiques) : "The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society" (traduit par "Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates"), de Mary Ann Schaffer et Annie Barrows.

Ce blog se voulant surtout culinaire et écolo, je ne vous y parle pas souvent de mes lectures. Le dernier billet littéraire en date traitait d’un livre qui a marqué mon printemps. Je ne sais honnêtement pas si « Le Cercle… » va mettre aussi durablement son empreinte sur mon automne mais, vu le plaisir que j’ai pris à le lire, il me semblait important de vous faire partager ma découverte, aussi peu originale soit-elle.

Roman épistolaire, « Le Cercle… » se compose de lettres échangées pendant l’année 1946 par Juliet, jeune écrivaine londonienne en mal d’inspiration, et les membres d'un cercle littéraire sis à Guernesey, île anglo-normande située dans la Manche, non loin des côtes françaises. On découvre notamment avec cet échange les conditions de vie des habitants de l’île sous l’Occupation. Si la trame du roman est assez prévisible, on se laisse porter avec plaisir par l’intrigue et surtout, par les personnages, tous plus attachants les uns que les autres.

C’est Juliet, une femme forte et décidée, dont on suivra les péripéties tout au long du roman. Mais grâce à elle, c’est tout le cercle qui nous devient familier, du circonspect Dawsey à la truculente Isola, en passant par Elizabeth, disparue mais si présente. Ce qui m’avait plu dans "Une autre vie que la mienne", c’était l’humanité des personnages et aussi celle du narrateur. C’est ce même sentiment qui a prévalu dans « Le Cercle.. » : sans décrire un monde idéal (au contraire, en 1946, les blessures sont nombreuses et tout est à reconstruire, à Londres, touché par les bombes, comme à Guernesey, victime de l’Occupation), il nous expose des rapports humains tendres et chaleureux.

Alors nous aussi, au fil du livre, on a envie de vivre sur cet îlot de bruyère, de falaises et de brume salée. Nous aussi, on veut prendre le thé chez Amelia, se promener sur la plage avec Dawsey et se retrouver le soir avec le cercle pour de longues discussions autour des livres. Nous aussi, on veut être touché par cette grâce insulaire qui nous emmène loin des soucis du continent.

Alors, prêt(e)s à prendre le bateau pour Guernesey ?


The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society
Mary Ann Shaffer & Annie Barrows
Bloomsbury Publishing, 248 pages (poche), 5,80 euros

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates
traduit par Aline Azoulay-Pavcon
Editions NIL, 396 pages, 18,05 euros