allergies

Si vous me lisez depuis quelque temps, vous aurez repéré que je ne cuisine pas beaucoup de viande, suis une vraie sweet tooth (bec sucré, en québecois) et surtout, que j’évite de cuisiner avec du lait de vache, du beurre et trop de sucre. Je ne me souviens plus exactement quand j’ai lâché le beurre en cuisine (que j’utilise encore sur les tartines, je vous rassure), mais c’est certainement sous l’influence de Cléa, de Cléa cuisine, dont je ne rate jamais un billet.

L’arrêt du lait de vache est beaucoup plus vieux (2002) : il remonte à une période où j’ai eu de sérieux problèmes articulaires. Une fois que j’ai eu (dû) terminé d’allaiter mon fils Antoine, je lui ai pourtant donné des biberons au lait de vache, non sans me poser de questions. Depuis que sa pédiatre m’a dit que son asthme ne se limiterait pas à n’être que de l’asthme du nourrisson, et au vu de la plaque d’eczéma (petite, petite, je croise les doigts) qu’il a longtemps gardée sur la main cet hiver, j’ai réduit le lait de vache pour lui aussi, le remplaçant au choix par du lait de soja, d’épeautre de riz ou d’amandes.

La question du lait et de ses effets néfastes me travaille donc, mais nous ne nous privons pas pour autant de fromage, le comté et le parmesan figurant parmi nos fromages favoris. De manière plus générale, je m'intéresse au lien entre ce que nous mangeons et notre état de santé. Aucun problème d’allergie ne vient nous compliquer la vie – pour le moment (là encore, je croise les doigts) - mais je suis sensible au sujet. D'autant plus quand, au détour des blogs… et de la vie, je découvre des familles touchées par le problème et qui doivent complètement réadapter leur manière de cuisiner. C'est le cas d'Héloïse, la fille de Flo, du blog Makanai, qui a eu des problèmes de santé à répétition (otites, migraines, etc) et s'est avérée intolérante (mais pas allergique, cliquez ici pour savoir la différence) à plusieurs aliments. C'est aussi le cas d'Anne, de Papilles et Pupilles, dont les deux enfants sont allergiques.

Ce mois-ci, Anne nous livre dans l'un des ses billets la traduction française d’un article rédigé par Gina Glowes, fondatrice de Allergymoms.com. Cet article s’intitule "10 choses que les enfants ayant des allergies alimentaires aimeraient que vous sachiez" (10 Things Children with Food Allergy Want You to Know) et a été traduit par Lise, du blog A propos des allergies alimentaires.

En lisant ces dix points, j’ai pu me mettre à la place des enfants allergiques, découvrir leur quotidien compliqué et leurs émotions. J’espère que ce document vous sera utile à vous aussi, adulte allergique, parent d’enfant allergique ou, comme moi, juste ouvert(e) au soutien de la cause. N’hésitez pas à le diffuser autour de vous. Cuisiner, c’est donner de l’amour et, en adaptant notre cuisine et notre comportement aux enfants allergiques, nous pouvons en plus faire preuve d’ouverture et de compréhension.

Et vous, est-ce que vous ou votre/vos enfant(s) sont allergiques ? Comment le vivez-vous ? Comment adaptez-vous votre manière de cuisiner ?

Pour télécharger l’affiche ou le dépliant avec ces 10 points, cliquez ici.

Pour trouver des recettes sans gluten, ni œuf, ni lait de vache (que sa fille doit éviter), retrouvez les recettes de Flo ici.
Pour d'autres recettes sans gluten, pensez à aller sur le blog de Valérie Cupillard, de La Belle au Blé Dormant ou de Gluten-Free Girl (en anglais).