DSC01846

Des coupes vides en sont la preuve ! 

Il manquait à mon carnet de recettes celle de la mousse au chocolat. Pour être honnête, si le chocolat figure dans mon « top ten » des ingrédients préférés (et, en effet, ceci est la quatrième recette utilisant du chocolat depuis la rentrée mais j’assume !), la mousse, elle, ne fait pas partie de mes desserts de prédilection. Je suis plutôt gâteau ou tarte aux fruits. Malgré cela, quand je vois le succès incontesté que remporte une mousse au chocolat à la fin d’un repas, que ce soit auprès des enfants ou des adultes les plus réfractaires aux sucreries, je lui tire mon chapeau. 

J’ai trouvé cette recette cet été, par copine interposée, sur le site de Marmiton, que je consulte beaucoup moins fréquemment que les blogs culinaires. Elle m’a tout de suite plu car elle est facile, rapide et contient peu de matières grasses (ni beurre, ni crème ajoutée), trois critères essentiels dans mes choix culinaires. Je peux me vanter d’avoir eu un succès fou avec, qui m’a même valu le titre honorifique de « reine de la mousse au chocolat » ! Que demander de mieux quand, en plus, on sait qu’on n’est pas en train de gaver ses invités de quantité de sucre et de graisse ?

La texture de cette mousse est parfaite, ni trop légère, ni trop compacte, le goût est fort en chocolat, et sucré juste ce qu’il faut (même pour les enfants : ne cédez pas à la tentation de rajouter du sucre par peur de les voir rechigner). La recette de Marmiton contient cependant une aberration à éviter : elle recommande de faire fondre le chocolat avec de l’eau. L’eau et le chocolat ne font pas bon ménage, l’eau abîmant et dissociant le chocolat. Vous ferez donc fondre ce dernier au bain-marie (ou au micro-ondes). En revanche, comme dans la recette originale, vous veillerez à bien respecter le temps de repos de 4h à 5h au réfrigérateur.

J’ai parfumé ma mousse avec de petits  morceaux de melanosporum drômoise (un reste de la récolte 2009) que j’avais pris soin de mélanger la veille aux jaunes d’œuf. Nul besoin d’un ingrédient aussi luxueux pour rendre cette mousse inoubliable : elle l’est tout autant nature.  Si j’en crois les commentaires trouvés sur Marmiton, plein d’autres idées de parfum s’offrent à nous : un peu de jus d’orange, une tasse de café corsé, une cuillère de rhum ou encore du dulce de leche au fond de pots individuels. Libre à vous d'improviser ! 

Mousse au chocolat

Pour 4 personnes

* 130 g de chocolat noir pâtissier (j'ai pris du Nestlé Dessert corsé, un basique de mon placard)

* 3 œufs, de préférence bio

* 1 sachet de sucre vanillé

* 1 pincée de sel fin  

1 – Faites fondre le chocolat coupé en morceaux au bain-marie.

2 – Clarifiez les œufs puis battez les jaunes et le sachet de sucre vanillé jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez progressivement le chocolat fondu et un peu refroidi. 

3 – Battez les blancs d’œuf en neige ferme avec une pincée de sel fin et incorporez-les délicatement à l’appareil à l’aide d’une spatule.

4 – Versez dans une grande coupe ou dans des coupes individuelles et mettez au frais 4 ou 5 h au frigo avant de servir. Cette mousse se garde bien quelques jours au frigo.

Et vous, à quoi est-elle, votre mousse au chocolat ?

NB1 : Caro, de Pensées de ronde, a développé le sujet de la mousse il y a quelques jours.

NB2 : Si vous avez du mal à clarifier les œufs, petite recette en images ici. Pour bien monter vos blancs en neige, il est essentiel que ni le batteur, ni le bol contenant les blancs ne présentent de trace de gras.

NB3 : Flammarion vient de sortir une Encyclopédie du chocolat contenant 100 recettes de l'Ecole du Grand chocolat Valrhona et 8 recettes de chefs invités ainsi que plein de conseils techniques et un DVD.