IMGP2172

Faire des gnocchi maison, c’est un peu comme faire des pâtes fraîches maison (je ne parle pas en connaissance de cause mais, quand je lis Clotilde, j’en rêve). Ça a un côté rassurant et familial. Une seconde, je me suis prise pour une mama italienne à la tête de sa nombreuse famille ! Du genre de celles que Jamie Oliver va rencontrer au fin fond des Pouilles pour aller aux sources de la cucina italianaInitialement, la recette que j’avais tirée de mon chapeau demandait des patates douces. Mais ce sont des betteraves qui attendaient sagement leur tour dans mon frigo. Quelques souvenirs de gnocchi préparés par Louise Denisot et 2-3 recherches sur le web plus tard, la recette était bouclée.

La préparation de gnocchi n’est pas très rapide – du moins, elle ne l’a pas été pour moi - mais elle est facile et s’apparente un peu un atelier pâte à sel. Si vous renoncez à faire des gnocchi parfaitement calibrés, vous aurez donc l’occasion rêvée pour cuisiner avec un enfant, qui s’amusera autant du « tripatouillage » de la pâte que de la jolie couleur rouge que prendront ses mains.

Côté saveurs, ce n’est pas moi qui ai été la plus enthousiaste face au résultat, mais le succès a été au rendez-vous pour les deux tiers des testeurs. En clair, Monsieur B&B (comme j’ai décidé de renommer Gilbert !) a adoré, j’ai assez aimé et Antoine a vraiment eu du mal, malgré les joyeux préparatifs. Le goût à la fois terreux et sucré des betteraves ressort distinctement dans les gnocchi (ceci expliquant probablement cela..). J’ai trouvé essentiel de leur adjoindre une petite sauce : elle permet à la fois d’étoffer et d’égaier le plat. Ma sauce aux pa rfums méditerranéens aide à mettre en avant sa voisine terrienne. 

Un dernier conseil pour finir : gardez votre paquet de farine sous le coude et embauchez un(e) assistant(e) qui pourra venir à la rescousse quand vous aurez les mains collantes et une incapacité totale à aller pêcher la farine vous-même sans dommage collatéral pour le paquet. J’étais ravie d’utiliser de l’arrow-root pour "enraciner" davantage le plat, mais la farine s’est avérée nécessaire pour assécher la pâte. Ces petits soucis pratiques ne nous arrêteront pas : l’atelier gnocchi de patates douces est programmé pour bientôt !

Gnocchi de betteravess et leur sauce tomates-pignons-olives noires

Pour 3 à 4 personnes : 3 personnes en plat et 4 en accompagnement

Pour les gnocchi :

* 150 g de patates cuites, pelées et coupées en morceaux

* 300 g de betteraves cuites, pelées et coupées en morceaux

* 100 g de fécule d’arrow root (ou de Maïzéna)

* 100 g de farine pour commencer et 100 g ou plus à ajouter si besoin

* 1 jaune d’œuf

* 1 pincée de noix de muscade râpée

* 1 pincée de sel

Pour la sauce :

* une poignée de pignons

* 1 à 2 c.s. d’huile d’olive 

* des tomates coupés en dés ( ce n’est pas la saison, nous somes bien d’accord, j’ai donc utilisé les cubes de tomates Picard à l'italienne)

* quelques olives noires (de Nyons pour moi)

* un soupçon de basilic (séché ou congelé)

* sel et poivre du moulin

* parmesan (AOC) à râper

1 – Sur une assiette, réduire les patates cuites en purée à la fourchette (je ne sors pas mon moulin à légumes pour si peu). Réservez.

2 – Mixez au robot la betterave, la fécule, le jaune d’œuf, la muscade et le sel.

3 – Dans un bol, versez les patates réduites en purée et la préparation ci-dessus. Mélangez à l’aide d’une cuillère en bois.  Ajoutez la farine et mélangez à nouveau.

4 – En parallèle, faites chauffer une grande casserole d’eau salée qui servira à cuire les gnocchi.

5 – Une fois que la pâte peut être travaillée (quand vous aurez rajouté assez de farine pour qu’elle ne colle plus), formez des petits boules avec la paume de vos mains, que vous écraserez pour former des petits gnocchi plats d’environ 3cm de long (il est éaglement possible de former des boudins que l’on coupe). Donnez un petit coup de fourchette pour imprimer un dessin sur chaque gnocchi… si votre enfant vous en laisse le temps. Au fur et à mesure que les gnocchi sont prêts, alignez-les sur un plat ou un torchon fariné.

6 – Jetez-les dans l’eau bouillante salée : ils sont cuits et prêts à être récupérés à l’écumoir une fois qu’ils remontent à la surface. Pendant ce temps,  préparez la sauce.

7 – Dans une casserole ou une grande poêle, faites griller les pignons à sec. Ajoutez ensuite l’huile d’olive et, une fois qu’elle est chaude, les tomates, les olives coupées en morceaux, le basilic, le sel et le poivre. Mélangez et laissez cuire quelques minutes à feu moyen. Rectifiez l'assaisonnement. 

8 - Une fois la sauce prête, versez-y les gnocchi égouttés et faites-les revenir. Servez sans tarder avec du parmesan râpé.

Et vous, jouez-vous la mama à la maison ?

NB : Envie d’autres recettes utilisant de la betterave ? Anne Brunner en propose plusieurs ici.