mobama_420x276

 Crédit photo : AFP

Le 20 janvier dernier, Walmart, le géant américain de la grande distribution, a annoncé un plan santé alimentaire qui s’étalera sur cinq ans. Ce programme prévoit d’éliminer les graisses trans (notamment les huiles hydrogénées) et de réduire le sucre et le sel ajoutés de respectivement 10% et 25% dans tous leurs produits d’épicerie d’ici à 2015. La chaîne a également annoncé son intention de rendre la nourriture saine moins chère, notamment les fruits et légumes, et plus facile à identifier. Enfin, elle s’implantera dans les zones où l’offre alimentaire est insuffisante. Lors de la conférence de presse à Washington, la Première dame des Etats-Unis s’est félicitée de la « victoire pour tous à travers le pays » que représente ce plan santé.  Michelle Obama a lancé une campagne de lutte contre l’obésité infantile en mars dernier. Dans le cadre de cette campagne, elle avait appelé les sociétés alimentaires à produire des aliments plus sains.

Avec ses 140 millions de visites par semaine, Walmart est le plus grand distributeur alimentaire aux Etats-Unis. La pression qu’il peut exercer sur ses fournisseurs afin qu’ils entreprennent une démarche similaire est considérable. Ce plan santé pourrait par conséquent avoir un effet tangible sur l’alimentation et la santé des Américains.

Et chez nous, en France, à quand les matières grasses hydrogénées interdites ?....

NB1 : Pour lire le communiqué de Walmart in extenso (and in English !), c’est par ici, et pour l’analyse économique de Bloomberg.com, par

NB2 : Je vous invite à relire mon billet de février 2009 sur les graisses hydrogénées et leur mise en cause dans les cancers du sein.