IMGP2906

Dady, c’est la maman de ma belle-sœur Pascale. Isabelle, c’est la belle-sœur de ma belle-sœur. Marianne, c’est la sœur de ma belle-sœur. Vous m’avez suivie ?! Toutes ces femmes ont une chose en commun : elles préparent des gougères en suivant la même recette depuis des années. Une recette que Dady a elle-même hérité de sa belle-sœur, mais que j'ai découverte il y a quelques jours seulement, à l’occasion de la communion de ma nièce à Paris.

Croustillantes à l’extérieur, fondantes à l’intérieur, dorées, archi-gourmandes, ces gougères nous ont été servies à l’apéro (avec du champagne, grande occasion oblige). Ma propre belle-mère prépare régulièrement des gougères, tout à fait bonnes, mais jamais je n’avais imaginé les faire moi-même. Ne me demandez pas pourquoi. J’ai donc eu le déclic à Paris et j'en ai profité pour noter religieusement les étapes de la recette dictée par Dady, qui la connaît par cœur. Je vous la transmets à mon tour avec plaisir, de femme à femme (ou de femme à homme, hein, pas de sexisme !). 

Ne vous laissez pas impressionner par les 8 points ci-dessous : j’ai simplement bien décomposé toutes les étapes. Aucune ne présente de difficulté technique, il vous faudra juste vous armer d’un peu d'énergie au moment de mélanger la pâte. Les muscles du bras qui remue risquent de chauffer quelque peu, mais aucun risque de claquage (surtout pas pour les sportives qui m’entourent ;-).

Mon premier essai de gougères a été plus que concluant et j’ai même réussi à faire dire à Gilbert que mes gougères étaient meilleures que celles de sa maman (mesquin de ma part, mais pas désagréable). Les choux ont joliment gonflé : il faut dire que j’avais pour une fois suivi la recette à la lettre (utilisant plus de beurre qu’en un mois…) ! Veillez en particulier à ce que le four soit à température avant d’enfourner et gardez-vous de l'ouvrir pour vérifier la cuisson : fiez-vous plutôt à votre odorat.

Ces gougères sont parfaites pour l’apéro, mais elles peuvent  être agrémentées de dés de jambon ou de bacon, d’olives hachées ou encore de morceaux de tomates séchées afin d’être servies comme plat, accompagnant une grosse salade végétarienne, par exemple. Certains ajoutent également du poivre, de la noix de muscade, du basilic ou du paprika dans la pâte ou encore de la fleur de sel et des herbes sur le dessus des choux. Moi, je suis enchantée de ma recette « tradi ». Il faut dire que j’ai utilisé du Comté pour obtenir un résultat bien goûtu. Il est possible de varier les goûts et les plaisirs en choisissant du gruyère, du chèvre ou même du cheddar. Ma belle-sœur avait élégamment présenté ces gougères en bandes découpées. Je m’en suis pour ma part tenue à une présentation traditionnelle sous forme de choux, qui assure une grande surface de croustillant.

Les gougères de Dady (un grand merci à la grand-mère maternelle de mes nièces parisiennes adorées)

Pour une vingtaine de grosses gougères ou une quarantaine de petites

* 250 ml d’eau

* 1 c.c. bombée de sel

* 80 g de beurre

* 170 g de farine (de préférence bio. J'ai fait un petit mélange de T65 et de T110.)

* 4 œufs

* 120 g + 30 g (pour le dessus des gougères) de fromage râpé ou coupé en petits dés

1 – Préchauffez le four à 200°C (vous pouvez aussi le faire entre l’étape 4 et 5 si votre four chauffe vite.)

2 – Dans une grande sauteuse, versez l’eau et le sel, coupez le beurre en morceaux et portez le tout à ébullition.

3 – Hors du feu, ajoutez d’un seul coup la farine et mélangez à la cuillère en bois (ou à la spatule) jusqu’à ce que le mélange forme une pâte.

4 – Sur feu doux, mélangez la pâte pendant environ une minute afin qu’elle s’assèche et se détache de la casserole.

5 – Hors du feu, ajoutez les œufs un à un. Mélangez en faisant en sorte que chaque œuf soit entièrement absorbé par la pâte (qui ne doit alors plus être brillante).

6 – Ajoutez les 120 g de fromage à la pâte et mélangez à nouveau.

7 – Recouvrez la plaque du four de papier cuisson (ou graissez la plaque si vous utilisez une plaque en silicone, plus écolo). A l’aide de 2 petits cuillères, formez des tas sur la plaque, en veillant à les espacer d’au moins 1,5 cm (je compte 1 à 2 cuillerées pour des choux moyens et 2 à 3 cuillerées pour des gros.) Répartissez le reste du fromage sur les gougères.

8 – Enfournez 20 à 30 minutes selon la taille des choux : ils doivent être dorés et bien gonflés. Dégustez sans attendre.

NB : Il est possible de congeler les gougères cuites et de les réchauffer au four. Je n’ai pas encore tenté. La texture ne sera forcément pas la même…

NB2 : Heureuse de vous retrouver (j’avais un peu l’impression de vous avoir perdus...) après une panne de wifi de 15 jours. Un petit conseil si vous êtes chez Numéricâble : vous plaindre de leurs services sur Twitter. Réaction immédiate du siège, alors que tous mes appels au service clients étaient restés lettre morte...