gobi-suspendu

Gobi, mon nouvel ami

La rentrée est passée, avec son lot de paperasse et d’émotions diverses. Chez nous, on se prépare (lentement, gros bidon oblige) à déménager et à investir notre nouvelle maison, après quelques travaux. Si je ne peux pas cuisiner autant que je le souhaiterais, je n’en suis pas moins à l’affût de tout ce qui est culinaire. Petit florilège de ce qui réjouit mes papilles en ce mois de septembre.

Un nouveau repère pour le Ninkasi, à la Croix-Roussemon quartier de prédilection à Lyon. Notre brasseur local n’en finit pas de s’étendre avec 6 bars à bière à Lyon et un à Saint-Etienne, en plus du grand Ninkasi Gerland,doté d’une salle de concert, le Kao, qui fête ses 14 ans cette année. Si je ne suis pas une fan de bière (surtout dans mon état !), j’aime l’ambiance de ces « lieux de brassage », qui ont su dynamiser ma bonne vieille ville. J’aime aussi l’amplitude des heures d’ouverture (11h à 23h affiché sur le panneau extérieur vs. 6h30 à 1h 7j/7 annoncé sur le site web). En revanche, j’ai beaucoup moins aimé la salade Cæsar (8,4 euros, une des moins chères de la carte) que j’ai mangée en terrasse avec une amie. C’était le degré zéro de la cuisine : beaucoup de salade verte, du poulet insipide et quelques tranches de tomates qui se couraient après. Heureusement qu'il y avait beaucoup de fromage pour égayer le tout ! On aurait mieux fait de miser sur les burgers, avec frites et pain maison….

Dans un registre plus classique, j’ai enfin découvert l’ancienne brasserie de Mathieu Viannay, le M. Elle a été reprise il y a un an par Julien Gautier, son chef, ancien de Léon de Lyon, qui assure aux fourneaux avec une carte gourmande et bien réalisée, à défaut d’être très originale. J’ai bien commencé le dîner avec la soupe tomate-poivron rouge accompagnée de sa tartine fromage frais-filet de sardine et n’ai pas été déçue par la suite de noix de pétoncle poêlées servies avec un risotto au parmesan fondant à souhait. J’ai eu du mal à trouver de la place pour le dessert mais n’aurais pas pu repartir sans (re)goûter les ultra gourmandes madeleines au miel (une tradition Viannay, semble-t-il, perpétuée chez La Mère Brazier). 

Mon coup de cœur écologique de la rentrée s’appelle le Gobi. Oui, comme le désert, sauf que cette bouteille réutilisable vise justement à lutter contre la pollution liée aux bouteilles d’eau et gobelets en plastique jetable. Le Gobi a tout pour lui : fabriqué en France, en Tritan (un nouveau plastique alimentaire sans BPA), léger (moins de 100g), compact (40 cl), durable, lavable en machine et économique (moins de 15 euros). N’hésitez pas à voter pour lui (avant le 29 septembre) à l’occasion des Green Business Awards organisés par BFM. Qui voudrait faire une commande groupée (1 Gobi offert pour 5 achetés) sur Lyon avec moi ?

Dans l’idée des échanges ou des groupements, Le Parfait, le spécialiste des bocaux en verre, a lancé une plateforme d’échanges appelée « Bocal en Troc ». Sur le même principe, le site Super Marmite vous permet de partager vos plats ou d’acheter ceux du voisin. Je rêve d’un jour où j’aurai trop de pots de chutney et pourrai les troquer…

Et vous, quels sont vos bons plans de la rentrée ?