IMGP2755_2

Que ce soit clair d’entrée de jeu, cette soupe n’a plu qu’à moi et rien qu’à moi. Je crois d’ailleurs que ça faisait longtemps que je n’avais pas fait un tel bide lors d’un repas familial. Pour vous dire, Gilbert a fini par ouvrir une boîte de sardines et Antoine s’est rabattu sur le Kiri (bouh, même pas un bon fromage au lait cru) ! En d’autres temps, j’aurais été gênée mais d’une, il y avait un bon gâteau au yaourt (déclinaison poire-Nesquik) qui attendait patiemment son tour au four et de deux, moi, je me régalais. La preuve, s’il en est, que tous les goûts sont dans la nature.

J’ai glané l’idée de cette soupe en regardant Fourchette et sac à dos à la télévision, l’émission culinaire de Julie Andrieu. Elle la dégustait entourée de villageois péruviens à qui elle avait emprunté le chapeau traditionnel… qui ne cessait de tomber dans sa soupe. Ce qui ne l’empêchait pas de se régaler, elle aussi. Mon coup de cœur pour cette soupe tient à son côté modulable et rassasiant. Pas de recette stricte, on prend ce qui tombe sous la main, et au final, on a un plat chaud, complet, vite préparé les soirs de semaine. Ajoutez à cela que le quinoa est une excellente source de protéine végétale et vous avez là la perfection végétarienne faite soupe ! 

Ma version ne contient pas de pommes de terre : je n'avais ni le temps, ni l'envie d'en cuire. Je me suis concentrée sur la base, c’est-à-dire le quinoa, l’œuf (qui lie), le fromage et les herbes. Quant à l'oignon, à l'ail et aux tomates, ils attendaient sagement cette occasion dans mon cellier. Si l’apparence de cette soupe n’est pas très flatteuse, le goût était au rendez-vous et il m’a projetée… en Grèce, fêta et menthe obligent. Je n’avais pas prévu d’être transbahutée ainsi de l’Océan Pacifique à la Méditerranée mais c’est le bonus de cette soupe de prendre la forme que vous souhaiterez lui donner, en variant à l’envi le fromage et les herbes. La recette de Julie Andrieu figure de la coriandre et de l'origan, sans que soit précisé le nom du fromage. Si vous n'avez jamais utilisé le quinoa, sachez qu'il n'a pas un goût prononcé. C'est sa texture qui le démarque, avec ses petites billes qui craquent plus ou moins sous la dent dans la soupe. Personnellement, j'en redemande et en ferai sûrement un de mes classiques d'hiver... pour les soirées solo ou les déjeuners entre copines. 

Soupe péruvienne au quinoa

Pour 4 personnes

* 150 g de quinoa (j'ai pour ma part utilisé du quico, un mélange de quinoa, de lentilles corail et de carottes déshydratées, disponible en magasin bio)

* 1 c.s. d'huile de colza

* 1 oignon

* 2 gousses d’ail

* 1 tomate

* 1 œuf

* 100 g de fêta

* 1 c.s. de menthe

1 - Rincez soigneusement le quinoa (ou le quico) afin de le débarrasser des saponines, qui lui donneraient un goût amer. 

2 - Emincez l'oignon et l'ail, coupez la tomate et faites-les revenir dans une marmite, dans un fond d’huile.

3 - Ajoutez le quinoa et de l'eau (trois fois le volume de quinoa) puis l'œuf battu, le fromage et la menthe. 

4 - Laissez cuire une dizaine de minutes. 

Et vous, quelle recette de soupe étrangère fait vos délices ?