IMGP2920_2

Trop tard pour un "best of" du mois écoulé et pas envie d’une newsletter car vous êtes encore trop peu nombreux à être abonnés alors voici un petit J’aime/J’aime pas pour inaugurer le mois et vous parler de tout ce qui ne trouve pas sa place dans mes billets (mais dont vous avez parfois entendu parler sur mon fil Twitter, si vous me suivez). 

Deux produits m’ont ravie et réconfortée ces dernières semaines où le temps a été hostile. Quand l’hiver ne semble jamais finir, que les journées grises et froides se succèdent, rien de tel que de se réchauffer de l’intérieur.

— Les épices Rœllinger (merci, Bérengère !) sont venues remplir cet office, de manière subtile, et en particulier le mélange Retour des Indes dont je parfume régulièrement ma soupe aux carottes et les pâtes alphabet que je sers à mon bébé mélangées à une purée de légumes. Un regret : ne pas en connaître exactement la composition, les épices listées sur l'étiquette étant invariablement les mêmes, quel que soit le nom du mélange : "anis vert, gingembre, cannelles, épices". 

— Après le lait de coco, que j’utilise en particulier dans mes currys, je suis tombée sur la crème de coco Suzi Wan (1,34€ les 200ml) lors de la semaine asiatique de mon hypermarché (comme quoi, il n’y a pas que du mauvais en GMS !). Une dose généreuse versée sur un fruit cuit (une poire, de préférence), avec une lichette de purée de dattes pour sucrer, suffit à créer un dessert express, gourmand et digeste à la fois.

— Sur le site du Fooding, j’ai découvert le travail d’une créatrice culinaire comme je les aime. Mélanie a lancé kidaparis, un site qui distribue des petits pots bio spécialement mitonnés par un chef breton pour les bébés de plus de 6 mois. Sécurité assurée avec la pasteurisation mais surtout goûts et saveurs à rendre jaloux les parents grâce aux herbes aromatiques, fumets et autres bouillons de légumes. Ces petits pots ne sont en vente qu’à Paris (livraison possible) mais allez donc voir le menu quand même pour trouver un peu d’inspiration.

— J’ai assisté avec plaisir la semaine dernière au spectacle Chez Persil et Ciboulette de la compagnie Pas folle la guêpe, en compagnie de mon fils aîné, âgé de 5 ans ½.  Proposé par la médiathèque de Francheville (en banlieue de Lyon), dans le cadre du mois de la Gourmandise, ce spectacle « clownesque, musical et culinaire » a enchanté le jeune public tout en faisant passer un message contre la malbouffe et pour les fruits et légumes frais. Les deux actrices bordelaises survitaminées dont la créativité n’a d’égale que les convictions militantes nous ont offert un chouette moment de rigolade, qui s’est terminé par une magnifique ruée des bambins sur les fruits pelés et découpés pendant le spectacle. Un rêve de parent…

— Il ne vous reste plus que quelques jours si vous êtes dans le coin pour aller voir la double expo également proposée à la médiathèque de Francheville : d'un côté les photographies anti-conventionnelles de la photographe culinaire Mathilde de l’Ecotais et de l'autre, les illustrations humoristiques du blogueur culinaire Guillaume Long.  

— Un gros coup de gueule pour finir, à destination de la SNCF qui ose nous servir des graisses hydrogénées. Si je me suis innocemment régalée du « Cube fondant au chocolat » servi à bord du TGV la première fois, j’ai failli m’étrangler en lisant sa composition la fois suivante (innocent serveur – lui aussi… - qui avait laissé sur l'emballage l’opercule plastique listant les ingrédients).

J’ai fait part de ma déception au serveur, plus interloqué qu’autre chose, et sur le fil Twitter de la SNCF, où le Community Manager n’a su que me proposer… de remplir un formulaire. Bref, je ne saurais trop vous recommander de garder vos envies de chocolat pour chez vous… ou de vous munir d’une bonne tablette avant de monter dans le train !

Beau mois de mars à vous !

Et vous, qu’est-ce qui vous a plu ou déplu ces dernières semaines ?