Fraisier Délices des sens

Comme la France entière, j’ai souffert de ce mois d’avril gris et pluvieux à rendre Casimir neurasthénique et rêve d'un mois de mai lumineux. A défaut de trouver des asperges vertes ou des courgettes locales (j’attends avec impatience celles du jardin ;-), je me suis rabattue sur les fraises… et les fraisiers. Je ne saurais trop vous conseiller celui de Délices des sens (photo ci-dessus), la pâtisserie de Romaric Boilley située aux Halles de Lyon. Pas trop sucré, débordant de fraises, c’est une gourmandise à partager avec vos proches lors de l’un de ces nombreux jours chômés dont nous gâte le mois de mai.

J’ai découvert avec délectation les projets de ceux qui veulent promouvoir l’immense potager que pourrait constituer notre planète si on s’y mettait tous. Il y a d’abord Ron Finley, le pétulant "guérillero jardinier" qui, aux côtés des LA Green Grounds, plante des potagers dans les terrains vagues et sur les trottoirs de South Central Los Angeles. Il souhaite lutter contre le fléau que représente l’obésité et les autres maladies liées à la junk food dans cette ville où la voiture et les drive-thru sont rois en incitant les jeunes à devenir des "gangsters du jardin". Pour écouter la vidéo du discours truculent qu’il a donné sur TED (en anglais), c’est par ici

Nourriture à partager

J’ai également suivi l’aventure d’Incredible Edible (du nom de l’initiative lancée au Royaume-Uni en 2011) ou Incroyables Comestibles, qui avaient organisé de nombreuses manifestations dans toute la France le 4 mai dernier. Soutenu par le collectif Colibris de Pierre Rahbi, l'agriculteur-philosophe, ce concept citoyen et solidaire vise à faire de la ville un immense jardin partagé. Leur mot d'ordre : "On plante partout où c’est possible, on arrose et on partage." Rendez-vous sur leur page Facebook pour connaître les événements qui ont lieu près de chez vous et/ou rejoindre le mouvement. Les Lyonnais disposent même d’un blog, avec des rubriques par arrondissement.

Enfin, j’ai bu du petit lait à la lecture de l’article de Danielle Nierenberg (en anglais), cofondatrice du FoodTank, dans The Huffington Post à l’occasion de la journée mondiale de la Terre (Earth Day), le 22 avril dernier. Elle y présente 13 recommandations visant à soutenir l’avenir de notre alimentation, de notre santé et de l’agriculture. Il y est évidemment question de saisonnalité, de locavorisme et de slow food mais ce ne sont pas ces recommandations que j'ai retenues.

Je leur ai préféré la 11ème recommandation, dans laquelle Danielle Nierenberg fait référence à deux études récentes qui démontrent que plus des personnes mangent de fruits et légumes, plus elles sont heureuses et optimistes. La 13ème recommandation prône quant à elle la convivialité à table. Parler, rire, partager un bon moment autour d’un repas est source de bien-être et de santé. C’est un des atouts de la culture française… et un des plaisirs quotidiens auxquels je n'aime guère déroger. Alors que ce soit un déjeuner entre copines ou copains, un dîner en famille ou un pique-nique entre amis, multiplier les occasions de vous faire du bien, moralement comme physiquement. Manger (autant de fruits et de légumes que possible), prier (au sens large, j’entends) et aimer, comme dit le livre. *

Et vous, quels sont vos coups de cœur et envies du mois ? 

* Mange, prie, aime d'Elisabeth Gilbert