Photo Géraldine Tuileries 1er janvier 2013

La lumière du 1er janvier 2013 aux Tuileries, Paris

photo prise par Géraldine @merveilleuses

L’année 2013 a démarré avec une longue panne de notre Freebox. J’ai commencé par pester puis me suis adaptée…. pour finir par me réjouir de cette déconnexion salutaire. Bienvenue les soirées au chaud sous la couette avec un bon bouquin, ciao le travail à rattraper après que les enfants soient couchés. J’y ai tellement pris goût que j’ai du mal à m’y remettre, comme Carole et Cléa.

Les pauses ouvrent toujours chez moi la porte aux questionnements existentiels. Pourquoi écrire un blog ? Quelle nécessité quand il existe des milliers de blogs culinaires en France ? Pourquoi si peu de lecteurs et de commentaires ? Comment faire mieux… ou alors arrêter de faire ? Le terme mis par Florence à son blog Makanai au mois de décembre dernier n’est pas étranger à ces questions. Et puis, malgré tout ça, j’ai décidé de continuer, bon an, mal an. Pour le plaisir d’écrire… et la possibilité d’être lue, même si peu soit-il.

Je reprends donc les rênes de la bête en vous présentant tous mes vœux pour 2013. J’ai aimé l’incitation de Cléa à cuisiner et je poursuivrai en vous invitant, pour cette nouvelle année, à manger, homemade ou pas, mais en vous faisant plaisir dans tous les cas. Mangez sur le pouce, dégustez, mâchonnez, brunchez, goûtez, slunchez, dînez aux chandelles, pique-niquez dans les bois, picorez, goûtez du bout des lèvres, avalez goulûment, mâchez 20 fois, saucez, léchez, baffrez, grignotez, boulottez mais que, dans tous les cas, la cuisine soit bonheur, partage, fête, découverte, réconfort, souvenirs, célébration, joie, gaîté, échanges, écoute, rituel, commémoration, et j’en passe !

Au rituel des vœux, je ne résiste pas à ajouter celui du best of. Si mon année 2012 a plutôt été sous le signe du maternage, elle m’a aussi réservé des plaisirs culinaires. Voici ma sélection :

L’escapade gastronomique préférée :

Pas vraiment difficile de choisir puisque cette escapade a été l’unique de l’année 2012, mais qu’elle a été belle ! Beaumes-de-Venise a donc enchanté mes sens au mois de juillet dernier. Dans un cadre envoûtant, j’y ai découvert un Muscat subtil et des rouges généreux qui invitent au plaisir de la chair.

La recette la plus cuisinée :

Aucune originalité ni sophistication dans cette recette mais, à l’image de mon année maternante, c’est un gâteau que j’ai le plus préparé : mon gâteau au yaourt, farine de riz et poudre d’amandes, qui plaît à tous (bébé diversifié, aîné remonté contre les légumes, copains qui passent), en toutes circonstances. Le dernier, aux  pépites de chocolat et poire, sorti du four hier après-midi, n’est déjà plus qu’un souvenir ! Je crois n’avoir jamais préparé la même recette autant de fois et aussi fréquemment. 

L’ustensile culinaire le plus utilisé :

Je ne suis pas une adepte des gadgets en cuisine, qui prennent trop de place et demandent lavage et entretien. La plaque en silicone, qui sert à cuire cookies, biscuits et autres sablés et accessoirement à réchauffer la galette des rois, est un contre-exemple parfait. Je l’utilise plusieurs fois par semaine, la met au lave-vaisselle… et la bénit régulièrement de m’éviter d’avoir à polluer avec du papier cuisson.

Le restaurant adoré :

Comme de nombreux Lyonnais, j'ai aimé découvrir le Palégrié, et aussi la petite perle des Monts du Lyonnais, la Maison de Franca. Mais mon amour fidèle va toujours et encore au Canut et les Gones, à la Croix-Rousse, qui ne me déçoit JAMAIS. Son décor chaleureux, sa carte souvent renouvelée figurant de nombreux légumes de saison, ses associations vues nulle part ailleurs ne cessent de m'attirer, midi ou soir. Frank Blanc est mon dieu de la cuisine et je renouvelle mon culte pour 2013. Formule du midi à 14€ (E+P) ou 17€ (E+P+D).

Pour retrouver les autres restaurants découverts en 2012, c’est par .

Le produit le plus consommé :

J’aimerais vous initier à un condiment japonais inconnu de tous et briller par mon originalité mais la vérité, c’est que, cette année, j’ai béni (oui, c’est une des mes activités préférées !) Picard et ses légumes bruts, et Crealine et ses purées. Pas toujours du bio, pas du local, mais du tout prêt qui m’aide dans la préparation des repas quotidiens.

Sinon, dans un registre plus élégant et moins diététique, il y a bien sûr eu la découverte de la décadente crème de noisette Pralus.

Et vous, quelle escapade, ustensile, recette, restaurant, produit, livre ou blog culinaire a marqué votre année 2012 ?