carrotcake Café Mokxa

Crédit photo : Julie Maksymczuk, de La pose gourmande

Il en va de certains plats et de certains restaurants comme de certains airs de musique : dès qu'on les a entendus (ou en a entendu parler), ils nous trottent dans la tête inlassablement. Il y a quelques mois, c’était Palégrié qu’il me fallait découvrir. Cette fois-ci, à la faveur d’un mois de janvier grisou et déprimant, mon corps réclamait à corps et à cris du carrot cake. Et, à défaut d’avoir le choix (Les Morues ayant fermé il y a quelques mois), je savais où aller, le buzz lyonnais ne cessant de bruire autour du Café Mokxa et de ses pâtisseries.

En cette après-midi de Manif pour tous, ce lieu branché, quoique exigu, du bas des pentes de la Croix-Rousse et temple du café fraîchement torréfié préparé par de vrais barista, était bondé… à part une petite place qui attendait la gourmande que je suis. L’ambiance m’a plu tout de suite, justifiant le succès du lieu. J’aurais pu être à Prague, à New York ou à Berlin. Il y avait des étrangers, des jeunes, des moins jeunes, tous serrés autour de petites tables, la conversation allant bon train. La musique jazzy et la jeunesse pimpante des trois serveurs faisaient le reste.

Et lui alors, LE gâteau ? Il trônait impérieux, dans son armoire glacée, sur sa grille métallique. Comme gonflé d’orgueil sous toute la crème qui le surmontait et le coupait pourtant en deux. J’aurais pu ne faire que le regarder. Un « Carrot Cake Deluxe » qui n’a pas volé son nom, ni son prix : 4€ la part. Aussi beau que ceux qui habitent mes meilleurs souvenirs U.S.

IMG_1471

Ma part est arrivée, très généreuse, accompagnée de mon long black (un café allongé). J’ai littéralement plongé ma cuillère dedans. Généreux est le premier adjectif qui m’est venu à l’esprit. Crémeux, équilibré en goût et en épices, riche en noix, pas trop sucré. A la limite de la perfection. Mais quel est donc le secret de la recette de Claire Geraghty, musicienne devenue pâtissière pour Nuage & Caramel, qui prépare cette merveille ?

Des mois que j’attendais ça et un regret : j’aurais dû jeûné avant ou, du moins, laissé de longues heures s’écouler avant le goûter. Je n’ai pas réussi à finir ma part - une hérésie pour une fille qui n’aime pas gâcher - et ne suis pas sûre de l’avoir appréciée à sa juste valeur. Un seul remède ? Y retourner le ventre vide ! Who’s coming along ?

Café Mokxa

Crédit photo : Julie Maksymczuk, de La pose gourmande

Café Mokxa

3 rue de l’Abbé Rozier

69001 Lyon 

04 27 01 48 71

Métro Hôtel de Ville ou Croix-Paquet

Lundi-Vendredi: 8h-19h

Samedi: 9h-19h

Dimanche: 14h-19h

http://www.cafemokxa.com (vente en ligne également)


Le Café Mokxa propose de la petite restauration et un choix de pâtisseries proposées par des pâtissières locales. Vous y retrouverez notamment parfois le Velvet Cake de Lucy Vanel