prodvar_9995_28167

Crédit photo : Madame Mo (affiche abécédaire nippon)

A l’heure où je vous écris, le printemps se fait désirer, pointant à peine le bout de son nez et encore, pas dans la France entière. Ici, je me ravis quotidiennement du chant des oiseaux, tout comme des babillements de mon bébé. Retour sur les plaisirs du mois écoulé et flash sur ceux à venir. 

Ce mois de mars passé, ma famille et moi nous sommes régulièrement nourris de mon classique gâteau au yaourt et de betterave, quand ce n'est pas les deux ensemble (ajoutez environ 150g de betterave cuite mixée à la recette de base), mes deux TOC du moment !

Moi qui mange très peu de viande rouge (par philosophie autant que par goût), j’ai découvert avec délectation le Fin gras du Mézenc (une région située entre la Haute-Loire et l'Ardèche), une AOC de viande bovine. Selon une vieille tradition, les animaux étaient engraissés tout l'hiver avec le foin produit sur les prairies d'altitude et vendus sur les marchés à Pâques. La tendreté incroyable de cette viande m'a vite fait oublier le gigot de 7 heures que je n'avais pas pu faire. 

Enfin, je n’ai pu que me réjouir d’apprendre que le carrot Cake du Café Mokxa (Lyon 1er),que j'avais nommé sans hésitation "The Best Carrot Cake in Town" est aussi consommable "to go", à emporter donc. Pas besoin d’attendre que la faim soit là pour l’acheter et le rapporter chez soi comme un trésor dont on jouira une fois l’estomac en état d’avaler cette bombe calorique. Au petit-déj, pourquoi pas ? Vous pourrez même en apporter à vos amis qui ne vivent pas à Lyon... en attendant que Claire, sa créatrice, le propose à la livraison. 

Pour changer des gâteaux, je me pencherais volontiers sur les légumineuses et les céréales oubliées en feuilletant Céréales originales et savoureuses légumineuses, le dernier livre de la prolixe Marie Chiocca, blogueuse que j’ai découverte grâce au blog Makanai. 

Ce qui me fait également saliver en ce premier mois du printemps, c’est le premier Food Camp à Lyon ce dimanche 7 avril, organisé par Quentin, de Geek and Food, et Dominique, de Cuisine Plurielle. Mais quelles surprises nous réservent-ils donc ?

Dans la région, il y a aussi de quoi se réjouir culturellement, notamment avec l’exposition consacrée à Charlotte Perriand et le Japon au MAM de Saint-Etienne (proposée jusqu’au 26 mai), dans le cadre de la Biennale internationale Design Sain-Etienne 2013. Pas très médiatisée, cette expo pourtant inédite reflète "la réciprocité des échanges entre la première femme designer française et le pays du soleil levant."

Le Japon m’attirant de plus en plus, j’aimerais aller déjeuner au restaurant Motchiya à Toulouse, présenté comme une "petite cantine japonaise familiale et pause goûter". Cette échoppe de 12 couverts tenu par Norio (le compagnon de la créatrice de Madame Mo), d’origine japonaise, privilégie les producteurs biologiques et les circuits courts et fait la part belle aux légumes - tout ce que j’aime. Vous pouvez lire l’interview de ces deux créateurs dans le dernier numéro de Pure Green Magazine. 

Pour revenir au niveau local et finir en beauté, je tire mon chapeau à la région Rhône-Alpes, leader de l’agriculture bio en France (info du Progrès, 27 mars 2013) avec 2554 agriculteurs bio en 2012. La palme revient à mon département de cœur, j’ai nommé la Drôme, qui compte près de 1000 producteurs bio. Manger local ET bio devrait devenir tâche (plus) facile. 

Et vous, quels sont vos coups de cœur et vos envies du mois ?