FoodCamp Lyon

Hier, dimanche 7 avril, à une heure un peu matinale pour certains, une petite cinquantaine de foodingues se sont donc retrouvés chez Little Petits Gâteaux à l’occasion du premier FoodCamp organisé à Lyon par Dominique, du blog Cuisine Plurielle, et Quentin et Stéphanie, du collectif Geek & Food, et animé par Edwige. Le premier FoodCamp français s'est tenu à Dijon en 2010 et le dernier FoodCamp a eu lieu en 2012, à Soissons, lors du Salon du blog culinaire.

Mais qu’est-ce qu’un FoodCamp, me demanderez-vous ? Un FoodCamp (en un mot) est un BarCamp rassemblant des passionnés de cuisine et de gastronomie, sur fond de technologies numériques. Vous n’êtes pas plus avancés ? Un BarCamp, selon Wikipédia, c’est "une rencontre, une non-conférence ouverte qui prend la forme d'ateliers-événements participatifs où le contenu est fourni par les participants qui doivent tous, à un titre ou à un autre, apporter quelque chose au Barcamp." Les mots participatif et geek sont clefs dans ce type de rencontre et l'événement a donc été "retransmis" via les réseaux sociaux dès son lancement, Dominique nous encourageant à tweeter et à poster sur Facebook sans relâche, ainsi qu’à prendre un maximum de photos et de vidéos. 

IMG_1804

Le salon de thé Little, Lyon 2ème, créé par Audrey

Après un rapide tour de table (afin que chacun donne son prénom et se définisse en trois mots) où les adjectifs passionné, locavore et gourmand ont été récurrents, le premier atelier commençait déjà. Répartis en quatre groupes, au gré des questions liées à la cuisine et aux nouvelles technologies que chacun avait soumis sur un Post-It, nous avions une quarantaine de minutes pour échanger. Un rapporteur était chargé de présenter les conclusions de chaque groupe à l’ensemble des participants à l’issue des échanges.

Si les thèmes des échanges étaient variés, c’est parce que les participants l’étaient tout autant. Il y avait évidemment pas mal de blogueuses, surtout culinaires, mais aussi des communicants et de purs passionnés de cuisine. J’ai participé au groupe "Geek" et si nos échanges ont été fructueux, j’en retiens surtout le plaisir d’avoir approfondi la connaissance de mes partenaires de travail. Il y avait là Virginie, du blog Cuisine MonochromeAline, la créatrice, avec Stéphane, de l’épicerie fine en ligne Le Point Gourmet, Clémence, cuisinière "tout terrain" auvergnate, et enfin Céline, chargée de la communication d’un groupe de 15 restaurants parisiens. Avec elles, j’ai pu parlé référencement, community management, coworking, rémunération des blogueuses. Des sujets aussi passionnants que ceux concernant la santé, les nouvelles tendances culinaires ou encore les produits locaux, abordés par les autres groupes.

IMG_1807

Accords jambons crus-vins

Un FoodCamp, c’est aussi de la nourriture, de la vraie, de la fraîche, de la bonne, fournie par les participants (participatif, on a dit, vous vous souvenez ?). Je ne vous suprendrai pas en vous disant que nous n’avons pas eu faim. D’autant que l’apéro a commencé sur les chapeaux de roue avec une dégustation de jambons crus d'Aoste, partenaire de l'événement, présentés par Vincent et Christelle, et de vins proposés par All You Need is Wine. Serrano et vin du Luberon ou pata negra et Syrah ? Entre les deux, mon cœur balance. Quoique j’ai aussi beaucoup aimé le Mâcon accompagné de doux jambon de Savoie. S’en est suivi un beau buffet coloré où m’ont marqué les raviolis d’Antoine, les panacotta au fenouil confit  de Christine, productrice de fruits et légumes, et les cheese cakes généreusement offerts par Audrey, de Little. Je n’ai pas goûté à la bière auvergnate mais ce n’est pas faute de promo de la part de Clémence !

Après la matinée de réflexion et ce copieux déjeuner, c’est une après-midi ludique qui nous attendait avec des ateliers proposés par des intervenants extérieurs. Une fois les deux espaces de Little transformés (une belle pirouette logistique), nous avions donc le choix entre atelier smoothies avec Dominique (et les partenaires Seb, Capfruit et le Marché de gros) pour faire le plein de vitamines, atelier cupcakes avec Audrey, atelier herbes sauvages par Cueille et Croque ou encore une présentation d’épices par Ethic Valley autour de la fontaine au chocolat et une création de berlingots (au fer à lisser !) avec Miit Studio, les designers du comestible. A ne plus savoir où donner de la tête !

IMG_1811

Tanaisie cueillie à Vernaison 

J’ai pour ma part rejoint Frédérique, de Cueille et Croque, et découvert avec elle la tanaisie, une ombellifère qu’elle ramasse au bord du Rhône,  du côté de Vernaison, et avec laquelle nous avons confectionné un cake au chocolat, non sans avoir enlevé les tiges au préalable. Le résultat ? Un goût subtil, élégant, japonais dans l’esprit. J’adorerais aller en cueillir et en stocker dans mon congélateur, même si Frédérique nous a mis en garde contre ses propriétés abortives. J’ai aussi aimé le pesto réalisé avec de l’ail des ours, une plante que l’on retrouve au printemps (et que les ours mangeraient au sortir de leur hibernation), à la saveur forte et aux nombreuses vertus thérapeutiques. 

IMG_1813

Grégory Cuilleron (au milieu) avec Jean-Pierre Raffin (à gauche) et Jeff Nalin

Notre célébrité locale, Grégory Cuilleron, a fait une apparition remarquée, entouré de ses acolytes Jean-Pierre Raffin, de Tous des Chefs et du photographe culinaire Jeff Nalin, dont les photos de grands chefs ornaient les murs de chez Little pour l'occasion. Toujours aussi sympathique, il s’est prêté de bon cœur à l’exercice du cupcake et du smoothie. Alors que les doggy bags s’organisaient, sonnant la fin de l’événement, j’ai longuement discuté avec celui qui deviendra sous peu, je l’espère, un blogueur culinaire et plus tard, le chef de son restaurant, j’ai nommé Antoine Gonnot, jeune communicant passionné et intarissable sur la cuisine, qu’il pratique chez lui autant qu’il peut. Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas parlé de lui... De belles rencontres, de la bonne nourriture, des ateliers enrichissants, que demandent les foodingues ?  

Et vous, avez-vous déjà participé à un BarCamp ou à un FoodCamp ?

Merci encore aux organisateurs du FoodCamp et à leurs nombreux partenaires.