fete_des_lumieres_lyon_8_d_cembre

La Fête des Lumières à Lyon, vue par fashion.maman.over-blog.com

Depuis le début du mois de décembre, je ne pense plus qu’à une chose : préparer Noël. Si je ne suis pas sûre d’avoir préservé mon âme d’enfant, il y a cependant bien une période de l’année où je me sens comme une petite fille impatiente avant une grande fête, c’est la période de Noël.

Ce n’est d’ailleurs pas seulement le jour de fête qui compte pour moi, mais tout ce qui vient avant et autour : les lumières (et, Lyonnaise, avec notre fête du 8 décembre, je suis servie), les décorations, la musique, les poinsettias, le calendrier de l’Avent, même la messe de Noël, je veux tout ! Je crois que ce qui me plaît encore le moins, c’est l’achat des cadeaux, frénésie consumériste qui me dérange un peu. Mais pourrait-on vraiment faire sans ?...

Je retombe en enfance avec mon fils Antoine à qui nous avons, pour la première année, parlé du Père Noël, des lutins, des rennes. A tel point qu’il a crû que c’était le Père Noël qui sonnait à la porte l’autre jour ! L’achat puis la décoration du sapin de Noël ont représenté un moment-phare de mon mois de décembre : peu importe qu’il prenne le risque de casser des boules, j’étais bien trop heureuse de partager cette activité avec mon petit lapin.

Le mois de janvier et le début de l’année représenteront un nouveau départ mais pour l’instant, je veux rester dans l’esprit de Noël, que d’aucuns trouvent crétin, et que j’apprécie pour ma part comme si j'étais dans un film de Frank Capra. Que ferons-nous quand nos rues et nos maisons seront vidées de leurs guirlandes et de leurs sapins multicolores et que nous ne ferons face qu’à nos journées grises et froides ? Nous avons encore quelque jours pour ne PAS nous poser la question, mais nous réjouir et préparer de notre mieux la fête.

A Noël, j’aimerais faire comme Nigella Lawson vue sur Cuisine TV l’an dernier : passer des heures dans une cuisine éclairée d’une multitude de guirlandes à préparer de bons petits plats pour le jour de la fête, et les jours d’avant, et les jours d’après, pour la famille et les amis qui passent. Je n’ai malheureusement pas du tout le temps de faire quoi que ce soit, à peine une purée par ci ou un gratin par-là. Même ma chutney, que je voudrais traditionnelle, risque d’être préparée à l’arrache la veille de Noël. Et je ne parle pas des cadeaux gourmands, idée à laquelle j’ai dû très vite renoncer.

Je n’ai pas le temps de cuisiner ? Non, mais j’ai encore un peu le temps d’écrire alors, pour vous qui êtes peut-être en vacances et/ou avez des enfants, de la famille ou des amis à nourrir, voici toutes les recettes – sucrées, on ne se refait pas - que je rêverais de confectionner en ce mois de décembre et qui seront autant de sources d’inspiration pour vous, je l’espère :

* un stollen : depuis le temps que j’en entends parler sur la blogosphère, j’aurais bien tenté de mêler fruits secs et épices dans ce roboratif pain-gâteau. La recette de Cléa est ici.

* des biscuits de Noël : déçue par ceux que j’ai achetés au marché de Noël cette année, j’aurais particulièrement aimé mettre la main à la pâte accompagnée d’Antoine. Allez, j’ai encore un petit espoir d’y arriver entre Noël et  le Nouvel An !

* la terrine marrons-chocolat de Valérie Cupillard : je crois que les ingrédients parlent d’eux-mêmes, non ?

* des muffins à la courge : ça, j’en ai déjà fait en novembre, avec tant de succès que je souhaiterais en refaire, idéalement pour le goûter de la crèche, dans 2 jours.

Et vous, qu’est-ce que vous voulez faire (ou n’aurez pas le temps de faire) en cette période de fêtes ?

NB : Besoin d'autres idées ? Consultez la liste de recettes de fêtes de Pascale Weeks et de Valérie Cupillard.