faade1_1

Installée sur une jolie chaise Fermob colorée de la terrasse, quai Saint-Antoinele visage offert aux rayons de ce soleil d’hiver si rare, je me régale déjà. La colline de la Croix-Rousse s’offre à moi, au loin, légèrement voilée d’une brume romantique. Plus près, ce sont les immeubles des quais de Saône qui se succèdent dans un camaïeu qu i va du bleu grisé au rose carmin en passant par l’ocre. La  farandole de couleurs ne fait que commencer.

 A l’intérieur, la Zone Verte porte bien son nom : les murs de la première salle sont peints d’un bel anis lumineux, que tempère la pierre ainsi que le boisdes tables, des bancs et du comptoir. Au choix, une mezzanine couleur carotte ou une salle en contrebas couleur épinards ! Le frêne massif utilisé pour le mobilier provient de forêts européennes labellisées PEFCles peintures Biofa ont été fabriquées avec des produits naturels, les déchets sont triés, recyclés ou compostés, les produits de nettoyage écologiques. Ici, la démarche écolo ne se limite pas à l’assiette.

Mais qu’y a-t-il dans ces assiettes, justement ? Ou plutôt dans ces «bentobio». Biobento, kezaco ? Bento comme le mot japonais qui désigne un repas pris hors de la maison autant que son contenant. Le bento Zone Verte est constitué de plats ronds empilables en grès signés adonde et fabriqués artisanalement dans la Drôme toute proche. Il est à 1, 2 ou 3 étages selon que vous avez pris sur votre plateau un plat (10€), un plat + entrée ou dessert (13€) ou la formule complète (entrée + plat + dessert, à 15,5€). Je vous défie d’avoir faim pour la formule archi-complète (avec fromage) à 19€.

Le contenu du bento est non seulement bio, mais il est aussi local et de saison. Car le fer de lance des créateurs de Zone Verte  est le respect de la nature. Avant d’ouvrir ce premier restaurant à l’automne 2010, Laurent Bouffanet, autrefois cadre à l’international, et Hélène Deffontis, son épouse, ont travaillé trois ans sur ce projet, convaincus de la place à donner à une alimentation différente, respectueuse de l’environnement. Non seulement les recettes sont toutes certifiées AB, mais l’approvisionnement est essentiellement local, avec une majorité de produits récoltés dans les Monts du Lyonnais.

Les photos de légumes qui parsèment les murs ne sont pas là qu’en guise de décoration. Elles font écho au contenu des bentos, nourrissants mais digestes. Carnivores, s’abstenir : les protéines sont ici végétales, sous la forme de quenelles de légumes secs, par exemple. L’équipe vous attend au comptoir pour vous expliquer les propositions du jour. Le choix se fait entre deux entrées, deux plats et deux ou trois desserts.

Un trait commun à tout ce qui est proposé : le respect du produit et de ses saveurs. Les matières grasses utilisées sont essentiellement végétales, le sucre et la farine non raffinés. Légumes, fruits et céréales, relevés par des aromates ou des épices, peuvent donner le meilleur d’eux-mêmes. J’en veux pour preuve le gratin d’orge à la délicate sauce citronnelle qui a suivi ma soupe du jour (céléri-patate-courge-curry). Allier restauration rapide et slow food bonne et bio ? J’en rêvais : Zone Verte l’a fait ! 

Et vous, vous avez un resto bio dans votre ville /région ?

Zone Verte

24 quai Saint-Antoine

69002 Lyon

Tel : 04 78 38 15 18

Ouvert du lundi au mercredi de 11h30 à 18h, du jeudi au samedi de 11h30 à 22h et le dimanche de 12h à 16h. Terrasse extérieure aux beaux jours. 

Un dépôt des Paniers de Martin est organisé les jeudis, de 17h à 18h30. 

Ce billet n’est pas sponsorisé, mais vous pouvez aller chez ZV de ma part et faire coucou à la jolie brune derrière le comptoir : c’est Aurélia, l’inspiratrice souvent nommée ici, fidèle commentatrice s’il en est. ;-)