Compost_006

J’inaugure aujourd’hui une rubrique que je souhaite hebdomadaire. Intitulée « Et vous, qu’avez-vous fait pour la planète cette semaine ? », elle a pour but de vous présenter ce que moi, j’aurai fait pour la planète dans la semaine écoulée (au moins une chose, amélioration ou changement)… et de savoir ce que vous, vous avez fait, afin d’échanger idées et conseils.

Depuis la semaine du développement durable où j’avais commencé à établir une liste de conseils écologiques (liste tellement plombante que j’ai décidé de ne pas vous la présenter, en tout cas pas telle quelle), je suis obsédée par les déchets et leur tri. Alors, qu’est-ce que j’ai fait pour la planète cette semaine ?

J’ai décidé de créer un compost sur le rebord de ma fenêtre… au plus grand plaisir de Gilbert qui a été nommé préposé officiel au transvasement du compost dans le jardin de ses parents toutes les semaines (pas tous les jours facile d'avoir un conjoint écolo !) ! Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir vider son compost dans un jardin et je conçois que, si vous habitez en appartement, adopter le compostage est compliqué. Je rêve de poubelles spéciales compost en ville, en bas des immeubles, comme on a maintenant des poubelles vertes pour le recyclage.

Mon compost est simple : j’ai pris un vieux pot de fleurs en céramique en m’assurant que le fond était bouché et l’ai mis sur le rebord de la fenêtre. A la fin de la semaine, il me faut souvent un 2ème pot, c’est dire ce que représentent les ordures biodégradables. Je ne supporte plus de jeter le moindre bout d’épluchure dans la poubelle traditionnelle et, si je sais que mon compost ne va pas changer le monde, je sais aussi que c’est mieux avec que sans, et que ce serait encore mieux si tout le monde s’y mettait. J’ai également créé un « sous-compost » avec un plus petit pot que j’ai mis au bord de l’évier afin de ne pas avoir à ouvrir la fenêtre sans arrêt (il m’a fallu quelques jours et l’exemple d’amis avant que mon sens pratique limité arrive à cette trouvaille !). Comme Antoine et ses jeux d’enfants, je transvaserai régulièrement !

Si vous aussi les ordures vous intéressent, je vous conseille l’émission « 2000 ans d’histoire » de Patrick Gélinet qui a été diffusée aujourd’hui sur France Inter sur l'histoire des ordures. Pour la podcaster, cliquez ici. L’invitée était Catherine de Silguy, auteure de « Histoire des hommes et de leurs ordures - du Moyen-Age à nos jours ». J’ai appris grâce à elle que les Londoniens jetaient jusqu’à 160 kilos d’ordures ménagères par an, parfois en nourriture même pas déballée. J’allais leur jeter la pierre quand je me suis souvenue que, ce matin même, j’avais dû jeter le reste de mes pruneaux qui avaient moisi pour cause d’emballage défectueux. Un déchet que j’aurais pu éviter mais qui, au moins, a pu aller dans le compost.

Et vous, qu’avez-vous fait pour la planète cette semaine ?

« Histoire des hommes et de leurs ordures – du Moyen-Age à nos jours » de Catherine de Silguy
Editions du Cherche Midi, 346 pages, 18 euros